Publications

Dernières parutions

Enquête qualitative dand le cadre de la vision 2020 de l'IPPF dont l'objet vise à réduire de 50% le taux des besoins non satisfaits en contraception en Tunisie et dans le monde et de l'iniciative mondiale FP202 qui s'appuie sur le prncipe que toutes les femmes doivent avoir acces aux contraceptifs qui peuvent sauver des vies.

Résumé complet

Objectif général du programme conjoint : L’amélioration des conditions de prise en charge des femmes et filles victimes de violences à travers l’aide au développement de normes minimales de prévention et de prise en charge et la mise en place d’un circuit de prise en charge intersectorielle visant à prévenir et répondre aux violences faites ...

Résumé complet

La sémantique du verbe travailler ramène au terme latin "tripaliare' qui se traduit par tortu- rer ... Le travail, symbole de soumission durant l'antiquité devient, selon Sartre, l'instrument de la libération de l'Homme. Pourtant, c'est plutôt le premier symbole que nous retrouvons, au- jourd'hui, dans plusieurs milieux profession- nels ; et ce sont les femmes qui sont les plus confrontées à cette symbolique.  

 

Résumé complet

Malgré les progrès réalisés, partout dans le monde, à un rythme inégal selon les pays et les milieux sociaux, les rôles sociaux restent souvent sexués et les écarts entre femmes et hommes se maintiennent. Ces inégalités entre les sexes, aussi bien dans la sphère publique que dans la sphère privée, sont largement le produit de l’accumulation socio-historique. 

 

Résumé complet

La rue, un territoire assigné aux hommes, exclusivement pour les hommes, où les femmes ne peuvent espérer plus qu’un droit de passage, un droit souvent bafoué à travers des actes de violence, lui rappelant qu’elle n’y est pas la bienvenue.

Aujourd’hui, les femmes sont évincées de leur droit de jouir de l’espace public, d’évo- luer dans la rue en toute liberté, voire s’y arrêter. Dans certains quartiers, des rues entières sont devenues des « no go zones » pour les femmes! 

 

Résumé complet

Depuis 2014, l’égalité femmes-hommes et la parité sont consacrés et reconnus dans l’ar cle 46 de la Cons - tu on tunisienne. Parallèlement, la ques on de la lu e contre les violences faites aux femmes est devenue une priorité poli que, comme en a este la récente présenta on du projet de loi intégrale sur les violences faites aux femmes qui devrait être adoptée par l’Assemblée des représentants du peuple en 2017. 

 

Résumé complet

Avec 24,5% de sa population âgés de 15 à 29 ans3 , la Tunisie présente un taux élevé de jeunes et d’adolescents. D’après plusieurs études réalisées sur les jeunes entre 2011 et 2015, 4 principaux dé s pourraient être relevés : l’emploi, la participation à la vie publique, la santé et la migration.  

 

Résumé complet

Ce flash infographie établit un cadre général définissant l’intégration/les liens entre le VIH et la SDSR et fournit des données nationales afférentes. Les aspects spécifiques de l’intégration/des liens entre le VIH et la SDSR varient en fonction des régions et des pays à cause des différents types d’épidémie du VIH et des facteurs structurels du VIH et de la SDSR . Une approche différenciée des investissements et des programmations est donc nécessaire. 

 

Résumé complet

La Tunisie, depuis son indépendance, a fait preuve d’avancées notables en matière de promotion et garantie des droits des femmes. La stratégie nationale de lutte contre les violences faites aux femmes à travers le cycle de vie présente aujourd’hui un jalon de plus sur la voie de la consolidation des réalisations dans le domaine et constitue un mécanisme permettant de contribuer à la prévention des violences faites aux femmes, à la protection de leur intégrité. 

 

Résumé complet

Accéder au tranport en commun est un droit inaliénable de tous les citoyens, quels que soient leur âge, leur genre et leur condition sociale. Mais les rapports de genre dans les espaces publics, et particulièrement dans les transports en communs, s’expriment à travers des pratiques infériorisantes et discriminatoires à l’égard de la femme visant son éviction de son droit d›évoluer dans les espaces publics. Ces pratiques, associées à des référents culturels faisant de la femme le sexe faible et sans défense, amènent généralement la femme à renon- cer «naturellement» à son droit à ces espaces. 

 

Résumé complet

Pages