Vous êtes ici

Note de synthèse sur l’exhaustivité de l’enregistrement des décès en Tunisie, 2002-2017

Ce rapport a été élaboré conjointement par l’Institut national des statistiques (INS) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et publié en mars 2021. Le travail technique a été entrepris dans le cadre de l’initiative ConVERGE («Connecting Vital Events Registration and Gender Equality») dirigé par le FNUAP et le Centre d’excellence du centre de recherches pour le développement international sur les systèmes ESEC, Canada. L’analyse et la rédaction ont été élaborées par Anssi Heinonen, Romesh Silva, Soumaya Taibi (FNUAP) et Adnen Lassoued, Nadia Touihri, Arbia Ferchichi (INS). L’examen et l’appui du programme ont été fournis par Mouna Mayoufi,, Rym Fayala, Chokri Benyahia et Renee Sorchik (FNUAP).
L’Initiative ConVERGE est financée conjointement par le Centre de recherches pour le développement international et Affaires mondiales Canada.
 

Cette étude a permis de monter que:

- L’exhaustivité estimée de l’enregistrement des décès en Tunisie est supérieure à 95%, sans différence mesurable entre les hommes et les femmes ni au niveau infranational entre les 24
gouvernorats de la Tunisie.

- Les données de recensement sur la population dénombrée et les décomptes annuels de décès dérivés de l’enregistrement vital en Tunisie sont de haute qualité, sans irrégularités discernables, incohérences, signes de fausses déclarations ou de sous-couverture/sous-enregistrement.

- L’exhaustivité de l’enregistrement des décès dans tous les gouvernorats de la Tunisie s’est systématiquement améliorée entre 2002 et 2017, et de manière significative (de plus de 10%) pour les gouvernorats de Jendouba et de Kasserine.

- La haute qualité et l’exhaustivité des données disponibles permettent d’utiliser les données d’enregistrement des décès sans réajustement lors de la production de statistiques vitales et de l’estimation d’indicateurs sommaires sur la mortalité.