Vous êtes ici

Une nouvelle carte montre un taux alarmant de cancer du col de l’utérus dans la région MENA

TUNIS, LE 4 MARS 2019 - En célébration de la Journée Internationale de sensibilisation au virus du papillome humain (HPV) responsable du cancer du col de l’utérus, le Centre tunisien de la santé publique a lancé une nouvelle carte interactive pour montrer le taux de mortalité croissant de ce cancer dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord). Cette carte servira à informer et influencer le public ainsi que les responsables politiques de la région afin d'intensifier l'action contre les maladies évitables dus à l’HPV et qui tuent des milliers de femmes et d’hommes chaque année.

Selon les dernières données du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), publiées dans le Observatoire Mondial du Cancer, en 2018, plus de 7 600 femmes de la région MENA sont décédées d'un cancer du col utérin, causé par le HPV, et de nombreuses autres victimes sont décédés suites d'autres cancers liés au HPV, notamment des cancers du vagin, de la vulve, du pénis, de l'anus, de la bouche et de la gorge.

Les projections du CIRC montrent que sans la mise en oeuvre de mesures préventives aux niveaux national et régional, le nombre annuel de décès dus au cancer du col utérin va doubler dans la région MENA d'ici à 2040, pour atteindre près de 16 000 décès par an.

« Les interventions de santé publique visant à réduire le taux du HPV et à sauver des vies doivent être fondées sur une meilleure compréhension des données sur la prévalence de la maladie et des dernières recherches sur les meilleures pratiques rentables », a déclaré le Dr Shible Sahbani, Conseiller Régional de la Santé Reproductive pour les États Arabes au Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), « Cette nouvelle carte est un outil précieux pour influencer les efforts de contrôle du HPV dans la région et garantir des politiques et des programmes fondés sur des preuves. »

En plus d’illustrer les taux de cancer du col utérin dans la région, cette nouvelle ressource met également en évidence l’état de la mise en oeuvre du vaccin anti-HPV au niveau national et comprend des pages de profil de pays présentant les dernières nouvelles et publications sur le HPV et le cancer du col de l’utérus.

« La science des données et l’innovation numérique sont des outils essentiels pour la santé publique. Cette carte est la première plateforme numérique intégrant de multiples sources de données sur la vaccination contre le HPV et le taux du cancer du col utérin dans les pays de la région MENA », a déclaré le Dr Melek Somai, Cofondateur et Président du Centre Tunisien de la Santé Publique. « Elle sera utilisée par les responsables politiques, les organisations de la société civile et les organisations internationales pour plaider en faveur d'une approche globale pour éliminer le HPV et le cancer du col de l'utérus dans la région. »

La Libye et les Emirats Arabes Unis ont ouvert la voie à la mise en oeuvre du vaccin anti-HPV. Après un déploiement partiel de 10 ans, le ministère de la Santé et de la Prévention des Emirats Arabes Unis a récemment annoncé que le vaccin serait déployé à l'échelle nationale à partir de mars 2019.

En réponse à l'appel lancé l'année dernière par notre alliance, L'association des amis du cancer (Friends of Cancer Patients) ont organisé le 31 janvier 2019 à Sharjah, aux Emirats Arabes Unis, le premier forum régional sur le HPV et la prévention du cancer du col utérin. Lors de ce forum, la région a exprimé son engagement en faveur de la prévention du HPV et du cancer du col utérin et a adopté la Déclaration de Sharjah sur le Cancer du Col Utérin 3x3.

« Nous avons besoin de plus de données et de recherches pour soutenir l'action contre le HPV et le cancer du col de l'utérus aux niveaux national et régional », a déclaré le Dr Ibtihal Fadhil, Fondatrice et Présidente de l'Alliance des Maladies Non Transmissibles de la Région Méditerranée Orientale. « L'intensification des efforts de prévention dans la région avec une approche compréhensive est essentielle pour éliminer le cancer du col de l’utérus. »

A propos de l’Alliance des Maladies Non Transmissibles de la Région Méditerranée Orientale (EM-NCDA) EM-NCDA est un réseau de plus de 50 organisations de la société civile dans 18 pays de la région de la Méditerranée Orientale. Fondée en 2017 par des fédérations nationales et des alliances de la région, notamment: la Fédération du Golfe pour la lutte contre le cancer, la Fondation King Hussein contre le Cancer, l'Alliance saoudienne contre les maladies neurologiques, l'Alliance Jordan NCD, l'Alliance égyptienne, les Amis des patients cancéreux des Émirats, le Centre Tunisien de la santé publique, Centre de lutte contre le cancer chez les enfants du Liban, Coalition pour la lutte antitabac au Pakistan et Alliance contre les maladies non transmissibles - Pakistan. Ces organisations se sont réunies pour reconnaître le fardeau et l'impact des MNT et leurs principaux facteurs de risque. En collaborant avec les partenaires locaux, les gouvernements, l’OMS et les autres agences des Nations Unies concernées, on améliorera l’intégration du programme de lutte contre les MNT et on constitue une plate-forme régionale permettant d’amplifier les voix des organisations de la société civile nationales et régionales.

A propos de la Coalition Régionale pour l'Élimination du HPV
La coalition régionale pour l’élimination de l’HPV est une initiative du Centre Tunisien de la Santé Publique qui regroupe plusieurs ONGs, chercheurs, cliniciens et activistes de la société civile de la région du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord. Cette coalition a pour but de renforcer la coopération et le partenariat entre les organisations nationales, a appuyer l’implémentation des stratégiesnationales pour le dépistage et la prise en charge du cancer du col et la mise en oeuvre de la vaccination anti-HPV dans le cadre des programmes nationaux de vaccination.

La nouvelle carte interactive

Facebook : https://www.facebook.com/MENAHPVCoalition
Twitter : @menahpv