Vous êtes ici

Journée mondiale de la population : Ralentir la propagation de la COVID-19 : comment protéger la santé et les droits des femmes et des filles

La crise de la COVID-19 a de graves répercussions sur les individus, les communautés et les économies du monde entier. Néanmoins, tout le monde n’est pas touché de la même manière. Les femmes, qui représentent la grande majorité des agents de santé de première ligne, sont exposées au coronavirus de façon disproportionnée, par exemple. Partout dans le monde, les chaînes d’approvisionnement sont confrontées à des perturbations qui ont une incidence sur la disponibilité des contraceptifs ; les risques de grossesses non désirées s’en trouvent ainsi démultipliés. Alors que les pays adoptent des mesures de confinement et que les systèmes de santé peinent à faire face à la crise, les services de santé sexuelle et reproductive sont relégués au second plan et la violence basée sur le genre s’intensifie.

Une étude récente de l'UNFPA souligne que 47 millions de femmes vivant dans des pays à revenu faible ou intermédiaire seraient dans l’impossibilité d’accéder à des moyens de contraception modernes et que 7 millions de grossesses non désirées seraient à prévoir si les mesures de confinement étaient prolongées de six mois et que les services de santé continuaient à être considérablement perturbés. Aussi, 31 millions de cas supplémentaires de violence basée sur le genre seraient également à prévoir. L’interruption des interventions de l’UNFPA sur le terrain pourrait donner lieu à 2 millions de cas de mutilations génitales féminines et 13 millions de mariages d’enfants évitables entre 2020 et 2030.

Par ailleurs, un nombre disproportionné de femmes ont des emplois précaires et souffrent plus sévèrement des répercussions économiques de la COVID-19. À l’échelle mondiale, près de 60 % des femmes travaillent dans l’économie informelle et sont exposées à un risque accru de pauvreté. Le travail domestique non rémunéré effectué par les femmes a augmenté en raison de la fermeture des écoles et de l’accroissement des besoins des personnes âgées.

Les communautés marginalisées sont durement touchées par la pandémie, ce qui creuse les inégalités et menace de compromettre nos efforts visant à ne laisser personne de côté. Nos initiatives nationales de lutte contre la COVID-19 jouent un rôle fondamental : elles détermineront la vitesse à laquelle le monde va surmonter cette situation et si nous pouvons atteindre les objectifs de développement durable.

Mesures globales prises par l’UNFPA: 

Le plan de réponse mondial fait partie des ressources qui peuvent orienter les discussions sur les initiatives de lutte contre la pandémie mondiale mises en place par l’UNFPA.

Incidence sur les « trois zéros »: Que votre pays soit confronté à la violence basée sur le genre, au mariage d’enfants ou à la mutilation génitale féminine, ou bien qu’il s’efforce d’améliorer la disponibilité et l’accessibilité des services de contraception, vous pouvez consulter cette analyse récemment publiée par l’UNFPA, qui porte sur le risque potentiel que représente la COVID-19 en ce qui concerne l’aggravation des problèmes tels que les grossesses non désirées, notamment chez les adolescentes.

Adolescents et jeunes: La pandémie a interrompu l’enseignement en présentiel et les services communautaires. Cette note technique décrit les difficultés actuelles et les réponses connexes proposées.

Difficultés rencontrées par les femmes et les filles en situation de crise humanitaire: Par l’intermédiaire du Bureau de la coordination des affaires humanitaires, l’UNFPA et d’autres organismes, programmes, départements et fonds des Nations Unies ont lancé des appels pour aider les communautés en situation de crise humanitaire.

Santé maternelle:Cette note technique décrit comment la pandémie crée des obstacles supplémentaires pour les femmes enceintes qui ont besoin de soins prénatals ou de services d'accouchement sans risque.

Répercussions de la COVID-19 sur les personnes âgées: Les conséquences de la COVID-19 peuvent être particulièrement accablantes dans les pays qui comptent une part importante de population plus âgée. Ce rapport montre comment l’UNFPA contribue à défendre la participation des personnes âgées dans le domaine public et à demander que leur avis soit pris en compte dans la préparation aux situations d’urgence par lesquelles elles sont le plus touchées ainsi que dans les interventions connexes.

Recensement: Alors même que les données sont plus que jamais d’une importance capitale pour les décideurs publics, les pays qui ont l’intention d’effectuer leur recensement en 2020 se heurtent à des obstacles considérables en matière de comptage. Cette note technique décrit comment les recensements peuvent être affectés par la crise sanitaire actuelle.