Actualités

Assurer la sécurité, la santé, la justice et le bien être aux femmes victimes de violences

14 novembre 2018

Renforcement des capacités des centres de prise en charge des femmes victimes de violence

 

Des activités de renforcement des systèmes de prise en charge des femmes victimes de toutes formes de violences (FVV) et/ou en situation de vulnérabilité ont été mises en place dans le cadre du Programme Moussawat, porté par le Ministère de la Femme, de la Famille de l'Enfance et des Seniors (MFFES) en partenariat avec l’Union Européenne (UE) et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) en Tunisie.

© UNFPA Tunisie 2018 / Mrad Ben Mahmoud {Ag. Audimage}

L’objectif est d’assurer la sécurité, la santé, la justice et le bien être aux femmes victimes de violences en leur offrant une prise en charge multisectorielle et intégrée sur la base d’une approche sensible aux droits humains, à l’égalité de genre, au statut de victimes en priorisant leur sécurité et leur libre choix tout en prenant en considération leurs spécificités d’âge et de culture.

Dans le cadre de l’appui fourni à 7 centres associatifs de prise en charge multisectorielle et intégrée des FVV et au service de la ligne verte (numéro d’appel 1899) porté par le MFFES, un plan de renforcement de capacité a été mis en œuvre depuis l’année 2017. Celui-ci a permis d’approfondir les connaissances des intervenantes en genre et en violences fondées sur le genre, les outiller en matière d’écoute, d’orientation et de prise en charge multisectorielle notamment sociale, psychologique et juridique, améliorer leur compétence dans le fonctionnement des centres d’hébergement, la gestion des plans de vie des survivantes en respectant les principes fondamentaux de la prise en charge et les procédures opérationnelles standards.
C’est dans ce contexte que l’UNFPA a appuyé le MFFES, à organiser 3 sessions de formations du 07 au 11 Novembre 2018 pour les professionnelles  des centres de prise en charge multisectorielle et intégrée des femmes victimes de violences.
Les 3 sessions ont porté sur la prise en charge psychologique, l'orientation multisectorielle et l'orientation juridique des FVV.
Ces sessions ont profité à une vingtaine d’intervenantes de profils variés : directrices de centres de prise en charge, écoutantes, responsables d’orientation multisectorielle, chargées d’autonomisation des FVV et psychologues.

© UNFPA Tunisie 2018  
Intervenantes des centres associatifs de prise en charge des FVV et de la ligne verte du MFFES

Les participantes ont pu acquérir des outils pour orienter les victimes vers les différentes structures en parfaite connaissances du système administratif et juridique tunisien et des lois relatives au statut personnel, aux violences faites aux femmes et à la traite des personnes. 
Les psychologues ont pu perfectionner leurs aptitudes pour prendre en charge les FVV en approfondissant leur connaissance du cycle des violences, de la notion d’emprise, des traumatismes inhérents aux violences fondées sur le genre et des outils spécifiques qu’elles peuvent employer.
Durant l’année 2019, un plan de renforcement de capacités sera développé et mis en place en se basant sur les besoins identifiés tout au long de cette année.

Pour en savoir plus : Stratégie Nationale de lutte contre les VFF à travers le cycle de vie