Vídeo

17/03/2019

© UNFPA Tunisie 2018 / Mrad Ben Mahmoud {Ag. Audimage} 

17/03/2019

© UNFPA Tunisie 2018 / Mrad Ben Mahmoud {Ag. Audimage}

17/03/2019

© UNFPA Tunisie 2018  / Mrad Ben Mahmoud {Ag. Audimage} 

18/03/2019

Centre d'information des Nations Unies avec l'appui des Agences, Programmes et Fonds du Système des Nations Unies en Tunisie - 2018

08/10/2018

Campagne de sensibilisation dans le cadre des 16 jours d'activisme 2018

24/09/2018

L'Association Tunisienne de la Santé Reproductive (ATSR) et l'UNFPA Tunisie plaident pour la promotion des droits de SSR des migrants en Tunisie afin d'améliorer leur accès aux services de SSR. Cela passe par une prise de conscience des migrants pour mieux comprendre les droits de SSR afin de faire des choix responsables et éclairés, mais aussi de plaider activement en faveur de la promotion de leurs propres droits.

Dans ce contexte, un documentaire a été produit conjointement par l'ATSR et l'UNFPA Tunisie et réalisé par Kadar Nefla.

11/07/2018

La Journée Mondiale de la Population, célébrée le 11 juillet, commémore le 50ème anniversaire de la Proclamation de Téhéran, qui a établi le droit à la planification familiale.  « Les parents ont le droit fondamental de déterminer librement et consciemment la dimension de leur famille et l'échelonnement des naissances. »

16/05/2018

Dr Natalia Kanem, Directrice Exécutive UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la population,  introduit le plan stratégique de l'UNFPA 2018-2021.

"Il est important d'agir maintenant, Un programme ambitieux nécessite des mesures audacieuses. Pour atteindre ces objectifs, nous devons travailler ensemble afin de ne laisser personne de côté".

05/07/2014

Résumé de la conférence : Cette intervention est fondée sur une recherche interdisciplinaire intitulée Pratiques genrées et violences entre pairs : les enjeux socio-éducatifs de la mixité au quotidien en milieu scolaire (ANR-09-ENFT-006). On y examine la portée identitaire des violences de genre entre élèves, avec l'hypothèse que ces violences, signe d'une véritable intolérance à la mixité, ont pour effet de marginaliser les filles, malgré leur nombre et leur réussite scolaire, dans le groupe des pairs centré sur les garçons. Elle est fondée sur 39 interviews semi-directives avec des chefs d'établissement et une année scolaire entière d'observations ethnographiques dans 5 établissements de statut, niveau et secteur socio-géographique variés. Dans 3 d'entre eux, la violence de genre est quotidienne. Dans ces établissements où la violence physique est quotidienne, c'est le modèle de la virilité qui prévaut, une virilité qui s'exprime essentiellement à l'encontre du féminin, qu'il soit porté par les femmes ou par les hommes, et sur la base du rabaissement.

Pages