Actualités

Programme Conjoint sur la prise en charge des femmes et des filles victimes de violences : Etat d’avancement et Perspectives

1 Juin 2018
De droite à gauche : Dr Rym Fayala, Représentante Assistante – SEM D. Juan López-Dóriga Pérez – Mr Diego Zorilla - Mme. Holla Bachtobji – Pr Sana Ben Achour
Une réunion de présentation de l’état d’avancement du programme conjoint pour l’amélioration de la prise en charge des femmes et des filles victimes de violences s’est tenue ce 31 Mai 2018 avec les partenaires de la coopération bilatérale et multilatérale.  
Le programme conjoint concrétise un partenariat tangible entre le gouvernement tunisien, 8 agences du Système des Nations Unies en Tunisie,  5 partenaires gouvernementaux et 4 organisations de la société civile engagées dans la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles. L’objectif général du programme est d’améliorer les conditions de prise en charge des femmes et filles victimes de violences à travers le développement et l’application de standards minimums pour prévenir et répondre à ces violences ainsi que la mise en place d’un circuit de prise en charge intersectoriel.
 

Participants à la réunion de présentation état d’avancement et perspectives : gouvernementaux et non gouvernementaux, onusiens, partenaires bilatéraux et multilatéraux et représentants de la société civile.
Dans le cadre de cette rencontre, Mr Diego Zorilla,  Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies a rappelé et appuyé l’importance de cette initiative conjointe pour poursuivre le combat mené ces deux dernières années permettant l’amélioration de la prise en charge des femmes et filles victimes de violences.

Dr Rym Fayala, Représentante Assistante de l’UNFPA Tunisie, Agence leader de ce programme a mis en valeur la synergie créée entre plusieurs acteurs gouvernementaux, non gouvernementaux et onusiens et a sollicité les partenaires bilatéraux pour leur appui a une seconde phase de ce programme.

Les différents représentants des agences onusiennes ont exposés les actions réalisées dans les différents secteurs de sécurité, justice, affaires sociales et santé avec les partenaires nationaux des Ministères de l’intérieur ; de la justice ; de la santé ; des affaires sociales ; de la femme, de la famille, de l’enfance et des seniors ainsi que les organisations de la société civile. Les perspectives d'action pour 2019-2021 ont également été présentées. 

A cette occasion, plusieurs intervenants ont rappelé l’importance de l’implication des autorités publiques ainsi que les partenaires de la coopération bilatérale et multilatérale afin de garantir un meilleur accès des femmes et des filles à des services de prise en charge de qualité notamment en guise d’application de la loi 58 relative à la lutte contre les violences contre les femmes et les filles. Pr Sana Ben Achour a mis l’accent sur l’importance de la coordination multisectorielle et le changement de mentalités.